Le mot du fondateur – Grant Aylward

Le mot du fondateur – Grant Aylward

Nous devons nous permettre de rêver à « ce qui peut être ». Arrêtons de perdre du temps à penser à ce que nous aurions dû ou pu faire, mais regardons plutôt toutes ces choses qui « pourraient être ». Car tous, autant que nous sommes, sommes capables de beaucoup plus !

Notre ambition au cœur d’High Impact est de permettre à chacun d’aller au-delà de ce qu’il sait faire, d’améliorer son leadership et son impact personnel.

Comment ? En explorant les facettes de communicant et de leader qui sont enfouies plus ou moins profond en nous. C’est ce même chemin que parcourent les acteurs lorsqu’ils recherchent la vérité profonde de leurs personnages pour devenir crédibles dans leur interprétation.

De la même manière qu’un acteur recherche la vérité de son personnage, les leaders et communicants doivent chercher leur propre vérité, qui ils sont vraiment, et comprendre toutes les dimensions de leur personnalité. Et c’est à ce moment-là que les connexions sont réellement établies. Avoir de l’impact quand on prend la parole, c’est créer ces liens : avec soi-même, avec le sujet, avec les autres et leur imagination dans l’instant présent.

Toute personne en contact avec High Impact comprendra que ce chemin est autant une exploration et une découverte de soi, qu’une observation de son impact sur les autres. Cette exploration demande du courage, un sens de l’aventure et une ouverture sur tous les possibles. La qualité d’ouverture est pour moi l’une des plus importantes, car c’est souvent ainsi que se font les fameuses connexions. Nous devons nous attacher en permanence à cette qualité, car c’est souvent au moment où l’on s‘estime « ouvert » au monde qui nous entoure, que l’on arrête précisemment de travailler sur notre ouverture : ouverture aux changements, aux opinions, aux remarques, à la critique, aux challenges, à la reconnaissance, aux émotions, à l’amour… et bien plus encore.

Le potentiel que nous avons collectivement et individuellement semble sans limite, et c’est quand nous sommes prêts et ouverts à explorer ce potentiel, que nous pouvons réellement le libérer.

Si un jour, High Impact réalise tout ce que nous avons l’intention de faire, le monde sera plus ouvert : il y aura moins de conflits entre les individus, un plus grand désir de collaboration et une meilleure acceptation des différences et du pouvoir de la divergence. Le ressenti et l’intuition joueront un rôle essentiel dans l’apprentissage et la compréhension. Les émotions ne seront plus un obstacle à maîtriser, mais un soutien dans nos prises de position et pour améliorer notre impact. L’incertitude et l’ambiguïté ne seront plus des freins, mais deviendront des possibilités, des opportunités, de nouveaux territoires de découverte. La crainte de la responsabilité sera éclipsée par le désir d’explorer son potentiel et de grandir. Le stress et les moules stricts de fonctionnement et comportement céderont leurs places à la mise en valeur des individualités et à un mode de vie plus sain, positif et équilibré.

Ma conviction et la mission d’High Impact se sont forgées dans le travail que j’ai réalisé sur les qualités des grands leaders : parmi toutes les qualités, l’ouverture est difficile à atteindre et doit être l’objet de notre constante attention et de nos efforts.